Tous les articles par stephane

de l’Anjou à la Mayenne en passant par la Sarthe – 1ere partie

Pour cette année, nous avons décidé de visiter une partie de la Sarthe et de la Mayenne pour nos vacances d’été en camping car 🙂

En cette fin de journée du 14 août, nous avons pris la route en direction de Segré-en-Anjou pour y faire une petite étape.

Itinéraire de Saint Nazaire à Segré-en-Anjou

A notre arrivée, nous avons rejoint l’aire à camping car de la ville se trouvant rue Emile Zola mais, nous avons préféré quitter ce lieu pour ces différentes raisons : dès le début, l’accès à cet aire est difficile pour y accéder à cause des rues étroites puis une fois devant l’entrée de l’aire, un poteau d’un mètre environ est placé juste devant, à l’opposé de l’entrée pour délimiter la voie piétonne. Le problème avec ce poteau c’est qu’il oblige à bien calculer son angle d’accès afin d’éviter d’y laisser l’arrière du camping car due au porte à faux de celui-ci. Avec un six mètre cinquante, cela passe encore lol.

Une fois entrés dans l’aire, celle-ci est très pentue. Le seul point positif, c’est qu’elle est placée le long de l’Oudon .

Pour ressortir de cette aire très pentue, cette fois-ci la difficulté réside dans le rayon de braquage très court associé à une rue très pentue.

Ce jour là, la rue étant mouillée, les roues patinaient sans avoir accéléré excessivement. En gros, cette aire qui à l’origine est un petit parking voiture au cœur de la ville avec accès à la location de canoë aurait du rester tel quel.

Du coup, nous sommes allés stationner sur le port, à 500 m, face aux cinémas. Ce sont plusieurs parkings liés les uns aux autres, loin d’être surchargés de véhicule et suffisamment plats pour ne pas devoir utiliser des cales .

Vue aérienne de la distance entre l’Aire à Camping Car et le parking du port de segré

Une fois stationnés, nous avons fini cette journée par une balade le long de l’Oudon, jusqu’à l’écluse de la Maingué puis fait quelques petits achats chez le boulanger se trouvant à une centaine de mètres du parking 🙂 .

Le ciel étant gris et sachant que du beau temps était annoncé pour le lendemain, nous sommes retournés au camping car et avons continué notre petite soirée tranquille face aux bateaux amarrés au port 🙂 .

Le lendemain matin, 15 août, après avoir passé une nuit tranquille, nous sommes allés nous ravitailler chez le commerçant se trouvant juste à côté de la boulangerie . Puis après avoir déjeuné, nous sommes allés à l’office du tourisme se trouvant à l’entrée du parking du port pour y récolter quelques infos pertinentes pour visiter cette petite ville sous le soleil 🙂 .

Le long de l’Oudon est joliment décoré, la visite de la ville est agréable mais il est préférable de ne pas prendre de poussette , ce qui est notre cas avec le bébé qui nous accompagne. La visite de la ville comprend des vieux escaliers taillés dans la roche, et des marches pour ce qui concerne la visite le long de l’Oudon qui traverse la ville.

La visite terminée et le goûter du petit avalé, nous avons pris la route pour rejoindre Parcé-sur-Sarthe.

Trajet de Segré-sur-Loire à Parcé-sur-Sarthe

En arrivant, nous nous sommes arrêtés sur l’aire à camping car se trouvant Allée du bois de l’Hommeau, juste à l’entrée du village, derrière la poste ! 🙂 .

En fait, arriver dans un petit village comme ça un jour férié, c’est le top. Le village est pour nous tous seuls lol . Seules les voitures des habitants sont présentes dans les rues.

La visite du village terminée et l’heure se faisant, nous sommes revenus au camping car .

Le lendemain matin, après avoir passé une bonne nuit au calme, nous sommes retournés au village pour y faire quelques achats et prendre des renseignements concernant le moulin d’Ignières qui a appartenu à Marcel Pagnol.

Riches des infos de la conseillère de l’office du tourisme pour pouvoir le voir, sans risquer de se retrouver devant un portail fermé, ce qui est normal puisque c’est une propriété privée, nous avons suivi le vieux chemin de hallage longeant la Sarthe se trouvant de l’autre côté de la rive et qui venait d’être taillé. En fait d’être taillé, cela venait juste d’être défriché lol. Le chemin est praticable si on prend soin d’être bien chaussé et en pantalon. Des branches, troncs d’arbres abattus, et divers végétaux se trouvant encore au sol en grande quantité.

Après 1H30 de marche, nous sommes arrivés devant l’écluse d’Ignières se trouvant juste en face l’ex moulin de Marcel Pagnol 🙂 .

Trajet par le chemin de hallage entre Parcé-sur-Loire et l’écluse d’Ignière se trouvant en face du moulin d’Ignières ayant appartenu à Marcel Pagnol
Vue aérienne du moulin d’Ignières ayant appartenu à Marcel Pagnol

Une info qu’on aurait bien aimé connaître car qui dit écluse, dit route pour y accéder lol . C’est donc par celle-ci que nous sommes repartis en direction du camping car .

Vue aérienne du trajet par la petite route pour repartir de l’écluse d’Ignières pour rejoindre Parcé-sur-Loire

Au retour, nous avons mis 40 minutes seulement, et c’était beaucoup plus facile à faire lol.

Donc pour aller à l’écluse d’Ignières, il faut sortir de Parcé-sur-Loire par le pont en prenant la direction du Mans puis juste après avoir franchie le pont , prendre la première petite route à droite ayant un panneau indiquant «écluse d’Ignieres» et «Le Port» . Arrivé au bout de cette route, il y a un portail limitant la propriété de l’éclusier. Il suffit de prendre à pied le petit chemin se trouvant à droite juste avant le portail blanc et vous vous trouvez sur les berges de la Sarthe avec en face, le moulin 🙂 .

Ci-dessous, quelques photos de notre séjour à Parcé-sur-Loire 🙂

A notre retour, après avoir avalé le goûter, nous avons fait une petite visite au village médiéval Asnières-sur-Vègre qui se trouve à 8 km environ de Parcé avant de prendre la direction du Mans pour y visiter la vieille ville et ses remparts.

Itinéraire Parcé-sur-Loire Le Mans

Arrivés au Mans, nous avions le choix entre deux parkings, l’un se trouvant sur le port et donc au pied de la vieille ville mais très bruyant à cause de la route très fréquentée et l’autre devant la salle municipal Claircigny se trouvant à 500 m de celle-ci qui est, et c’est vrai, moins beau mais plus calme et comprend un terrain de boule pour les adeptes 😉 . C’est ce dernier que nous avons choisi.

Situation des deux parkings (en haut à gauche en bleu, celui de Claircigny. A droite en bleu, celui qui se trouve au pied de la cité) par rapport à la cité Plantagenet (vieux Mans) qui se trouve dans l’angle en bas à droite)

Le lendemain, samedi 16 août très pluvieux, c’est une journée sans balade qui s’est présentée devant nous.

Le dimanche , le mauvais temps nous quittant dans la matinée, nous sommes allés visiter le vieux Mans avec ses remparts romains. La vieille ville mérite qu’on si attarde, on ne regrette pas notre journée d’attente pour pouvoir la visiter .

L’itinéraire que nous avons pris afin de pouvoir voir le vieux Mans depuis la rive opposée 🙂
« 1 de 2 »

le vieux Mans est très joli, cela valait le coup d’avoir attendu que la pluie cesse pour le visiter avec le soleil même si celui-ci jouait encore à cache-cache avec les nuages retardataires 😉

La visite terminée, il est temps pour nous de continuer notre petite balade en direction des Alpes Mancelles 🙂