Le temps d’un week-end à Carnac, Etel et Auray

Pour cette période de vacances de la Toussaint, nous sommes allés passer trois petites journées dans le Morbihan pour visiter Etel , l’île Saint Cado, le port Saint-Goustan à Auray et Carnac pour ses alignements ainsi que sa plage 🙂

Trajet St-Nazaire-Carnac-Auray
Trajet St-Nazaire, Carnac, rivière d’Etel, Saint Cado, Port Saint-Goustan à Auray

Pour notre première étape, nous nous sommes rendus sur le parking des alignements de Carnac . Le camping-car stationné, repas du midi avalé, nous voila partis découvrir les alignements 🙂 . C’est immense !!! Nous pensions que cela allait nous prendre deux petites heures… Et ben non.  Il nous aura fallu l’après midi pour presque tout visiter.

Passé 17h30, comme nous venions de finir la visite du tumulus, nous avons décidé de retourner au camping-car qui était stationné sur le parking des alignements puis nous orienter sur un parking boisé que nous avons remarqué lorsque nous visitions le lieu des alignements 🙂

Vue aérienne des alignements de Carnac avec positions des parkings
Vue aérienne des alignements de Carnac avec positions des parkings

Ce petit parking pour un stationnement temporaire est super, un simple remblai pour le sol et seulement équipé d’une poubelle à l’entrée de celui-ci, d’un calme très appréciable de par son écartement de la route 🙂 . ( Et en même temps, comme nous étions seulement quatre véhicules, nous ne risquions pas d’entendre la discussion de nos voisins 😉  . ) Je pense que cela doit être différent en pleine saison 🙁 . Reste à espérer que les utilisateurs respecteront ce lieu et que certains ne fassent pas la « ventouse » afin que la municipalité ne se sente pas obligée de rendre ce parking payant .

Après une nuit calme, tellement calme qu’on s’est réveillé à 9h30 lol, nous avons repris et fini notre visite des alignements 🙂 .

Le Géant de Manio à Carnac
Le Géant de Manio à Carnac
Le Géant de Manio à Carnac
Le Géant de Manio à Carnac

Vers midi, nous sommes allés dans Carnac pour se ravitailler en nourriture et déjeuner, voir les plages et continuer notre chemin vers la rivière d’Etel .

A notre arrivée, dans la dernière ligne droite avant notre entrée dans Etel, un problème est venu gâcher ce petit séjour . L’embrayage me signalât qu’il était rendu au bout 🙁 . Le disque d’embrayage n’adhère plus lors des « grosses » accélérations, me voila contraint de rouler avec un pied très léger sur l’accélérateur afin de lancer le véhicule sans faire patiner le disque. Comme cela le faisait seulement lorsque j’étais en cinquième au moment où je relançais le camping-car , j’ai décidé de garder cette mauvaise nouvelle pour moi afin de ne pas gâcher aussi ce moment à ma femme.

A Etel, nous sommes allés directement voir la barre d’Etel  🙂 . A notre arrivée, au niveau du port et sur la route entre ce dernier et le chemin de la barre d’Etel, nous étions un peu déçus car tous les parkings que nous avions rencontré étaient limité à 2m20. Comme nous venions juste pour voir la barre et la rivière d’Etel, nous ne voulions pas entrer dans l’aire à camping-car qui vous facture 24h d’office alors qu’une heure après, nous serions repartis. Du coup, en cherchant un peu, nous avons trouvé un emplacement pour stationner, pas très loin de la gendarmerie . Cette dernière étant placée juste à coté de l’aire et du chemin menant à la barre d’Etel, nous étions ravis de cette trouvaille 🙂 .

Ensuite, nous sommes allés visiter l’île Saint Cado

Vue aérienne Saint Cado
Vue aérienne montrant Saint Cado et le pont de Pont Lorois

en prenant le temps de faire un petit crochet pour voir la belle vue qu’offre le pont de Pont Lorois 🙂

Celle petite halte terminée, nous voici arrivés à Saint-Cado

En partant de Saint Cado et après avoir cherché un petit coin tranquille pour la nuit sans succès, et comme nous avions prévu d’aller visiter le port Saint Goustan,  nous avons décidé de retourner au parking prêt des alignements de Carnac 🙂 . Ce trajet d’une trentaine de minutes m’a permis en même temps d’éprouver l’efficacité résiduelle de l’embrayage afin d’avoir une idée sur la faisabilité ou non du trajet du retour 🙂 .

Et oui… Déjà le dernier jour de notre séjour 🙁 .  Nous voici donc partis pour Saint Goustan à Auray 🙂 . Ce petit port est très joli et avec le soleil qui refaisait son apparition, c’était encore mieux . Après avoir traversé la rivière d’Auray, remonté la rue du château, nous sommes redescendus par la rue du Belvédère et ainsi pu découvrir le port de Saint Goustan en vue  » aérienne » 🙂 avec en plus, récolte des châtaignes après s’être promenés le long des « remparts » .

Après être redescendus et avoir profité du soleil qui éclairait le port, nous sommes allés nous restaurer dans la crêperie « Bara Crêpes » située au 3 rue saint René (sur la gauche en bas de la rue en escalier en partant du port). Le cadre est au rendez-vous 😉 , on y mange très bien et le patron met une ambiance très chaleureuse avec sa bonne humeur communicative 🙂 .

La crèperie BARA Crèpes au second plan
La crèperie BARA Crèpes au second plan

Et voila. Le temps pour nous de prendre le chemin du retour est arrivé. Nous voici donc de nouveau sur la route avec un pied très léger pour éviter que l’embrayage ne patine pendant nos derniers cent kilomètres. Ce qui ne nous a pas empêché quand même de rouler à une vitesse de 90 km/h voir 100 km/h 🙂 . Je crois bien que c’est la première fois où j’ai dû le moins consommer en carburant tellement j’étais léger sur l’accélérateur hihi.

Arrivé à la maison avec le camping-car sur sa place de parking, j’ai bien sur fait le petit test qui permet d’évaluer un embrayage. Après avoir tiré le frein à main, enclenché la troisième vitesse et lâché l’embrayage et bien… Le moteur ne cale pas. C’était évident qu’il était foutu.

Nos ballades en camping-car